Commentaires : 28
  • #28

    Emmanuelle Branger (jeudi, 14 septembre 2017 09:11)

    Surgérienne de naissance, et pianiste amateur depuis l'enfance, j'y reviens pour les vacances et j'ai découvert votre festival l'an passé avec beaucoup d'émotion et de joie. J'avais été marquée par les interprétations de Chopin de Laure Favre-Kahn, qui avaient dès la rentrée inspiré mon année de travail au piano autour d'oeuvres que je connaissais mais que j'avais délaissées ou mises de côté en pensant qu'elles n'étaient pas pour moi. J'ai pour habitude de puiser mes ressources et mes lignes de travail dans , bien modestement, l'écoute de celles et ceux qui, lorsque je les entends, font vibrer la musique à l'unisson de ce qu'elle résonne en moi. Cette année, mon inspiration sera venue de Tristan Cornut qui m'aura fait passer un pas dont je rêvais depuis plusieurs années sans me donner l'opportunité de m'y engager : l'apprentissage du violoncelle. Inscription au conservatoire faite, j'ai pris mon premier cours hier avec beaucoup de bonheur et d'enthousiasme pour les centaines d'heures de travail qui m'attendent.
    Merci à vous tous de donner à entendre et à apprécier, par le spectacle, une musique vivante, vibrante, qui enclenche des dynamiques et de grands bonheurs.
    Pour en terminer, je tenais à vous dire que j'ai tout particulièrement aimé le flûtiste Dozan Fujiwara et ses créations magnifiquement gaies, enlevées et tendres.
    Au plaisir de découvrir l'an prochain votre programmation.
    Je préfère avoir la surprise de vos propositions, c'est toujours un immense plaisir.

  • #27

    Miss bijoux (lundi, 11 septembre 2017 21:03)

    Nous sommes ravis de découvrir ce blog ! Merci pour vos mélodies plein la tête et de magnifiques moments de découvertes

  • #26

    MENANT Marie (mardi, 29 août 2017)

    Du fond du cœur, bravo pour cette édition 2017 particulièrement réussie ! Puissance et grâce, fougue et délicatesse, générosité, virtuosité...vous nous avez offert au fil des quatre concerts de purs moments de bonheur avec un programme riche et varié. Et un merci particulier pour la dédicace de l'Arpeggione qui a pris toute son ampleur dans le cadre magnifique du parc. Un souhait pour l'année prochaine...la Méditation de Thaïs peut-être...

  • #25

    Thierry Dechaume (jeudi, 10 août 2017 18:25)

    En invitant la compositrice Michiru OSHIMA, le flûtiste (Shakuhachiste) Dozan FUJIWARA, la pianiste Etsuko HIROSE tous les trois japonais et la violoniste Nandingua BAYARBAATAR originaire de Mongolie, Pierre LENERT, directeur artistique du Festival "Sérénade" a cette année donné une "touche orientale" au Festival qui s'est déroulé durant 3 jours intenses dans le cadre radieux de l'Eglise-Château de Surgères en Charente Maritime.



    C'est avec une pièce remarquable de la compositrice anglaise trop peu connue Rebecca CLARKE que commençaient les festivités musicales jeudi soir 3 Août, occasion d' entendre l'Alto comme instrument majeur dont certains Caprices fort appréciés mais aussi des pièces de Britten et Bridge accompagnées magistralement par la pianiste de renommée internationale Etsuko Hirosé

    Le temps incertain n' a pas empêché de relever le défi du plein air donnant lieu à des sentiments plaisants où le cadre joue pleinement son rôle dans la perception sensorielle, au jardin d' abord l' après midi avec l'Arpeggione de Schubert interprété avec finesse par Tristan Canut, violoncelliste sensible et exigent en duo avec le piano délicat et efficace d'Etsuko Hirosé, puis la même artiste, en soirée, abritée du vent, seule devant la façade monumentale de l'Eglise millénaire, enflamma le public qui sut apprécier l' immense talent, la grâce et la beauté qui se dégageaint du jeu d' une des plus grandes interprètes actuelles du répertoire de Chopin !..."miracle" disaient mes voisins...oui, MIRACLE !

    Le dernier soir permit d' entendre avec grand bonheur et intérêt le flûtiste japonais Dozan FUJIWARA qui, muni de ses "bambous" à 5 trous, réussissait à "badiner" la suite N°2 de J.S.Bach avec autant d' aisance qu' un flûtiste sur un instrument à 17 trous !...imaginez la technique...

    Cécile LEBLOND, altiste partageait la partie d'Alto avec Pierre Lenert quand celui ci passait au violon

    La richesse sonore du Shakuhachi (flûte japonaise à 5 trous) était mise en évidence dans la création "Rhaposdie" de la compositrice Michiru Oshima en résidence dans la petite bourgade charentaise et présente aux concerts.

    Encore un grand bravo à Pierre Lenert et sa belle équipe de bénévoles qui ont travaillé d' arrache-pied pour mettre en place ce projet riche et très convivial.

    A n' en pas douter la 14è édition de 2018 tiendra également ses promesses !

    Ce fut un réel plaisir d' être présent à tous les stades de ces "Sérénades" et vous remercie de votre bel accueil



    Thierry

    Angers lundi 7 Août 2017 (Post sur LinkedIn)

    Suggestion: quelques pièces de Georges ENESCO ?...
    et Guo Gan e son Erhu ( vilon à 2 cordes chinois)

  • #24

    Girard François (lundi, 07 août 2017 16:25)

    Bonjour,
    Je voudrais vous remercier pour la belle découverte que vous nous avez fait en la personne de Dozan Fujiwara et ses flûtes mais aussi pour les autres interprètes de très haut niveau que vous avez invité.
    J'ai fortuitement écouté ce matin un nocturne de Chopin au violoncelle et harpe qui m'a enchanté donc je voulais vous en faire la suggestion pour de futures festivals.

  • #23

    TALBOT (dimanche, 06 août 2017 08:44)

    - excellente prestation - On a pu écouter le son si pure de ce piano de fabrication locale par une prodige en la matière. J'ai énormément apprécié l'accompagnement à la flûte -
    Merci aux organisateurs.

  • #22

    Marthe (samedi, 05 août 2017 19:54)

    Merci beaucoup pour ces moments inoubliables de grande musique.
    Hier soir, cette toute jeune pianiste était comme une ballerine sur son piano. Elle dansait avec ses doigts, sa chevelure et son visage, quelle grâce , quel talent et quelle simplicité!
    Nous participons pour la 2° fois à ce festival, c'est un pur bonheur. Nous apportons dans nos valise le programme que j'affiche dans le couloir de mon école près de Lille, ainsi, je pense régulièrement à ces moments magiques, au coucher du soleil sur cette façade de couleur miel.
    Merci à madame Le Maire pour ces animations artistiques de qualité durant l'été , au directeur artistique et aux musiciens et au constructeur du piano .

  • #21

    Anne Gil (vendredi, 04 août 2017 23:13)

    il suffit de peu pour que la magie opère. La lune gibbeuse qui musarde dans le feuillage d'un arbre centenaire, la nuit qui descend doucement, une façade façonnée par les bâtisseurs du moyen-âge roman, un piano sorti des mains d'un rêveur et une invité venu du côté d'où le soleil se lève. Elle arrive drapée dans une longue robe bleue nuit, elle sourit pleine de grâce et de douceur, elle s'assied devant le piano. Une rencontre à lieu. Le piano se plie aux main de la pianiste. Sa grâce ne s'avèrent pas que physique, elle habite son jeu, elle déborde et coule au rythme des notes sur les spectateurs, qu'ils soient assis,sur un muret millénaire sagement sur leur chaise, ou qu'ils partagent ce moment au creux d'un arbre .
    Une très belle soirée.
    parfois il suffit de si peu pour rencontrer la beauté...

  • #20

    Rémy BABIAUD (jeudi, 06 octobre 2016 07:54)

    Un petit mot bien tardif...Merci pour cette édition 2016 qui fut vraiment exceptionnelle , c'est toujours un régal de travailler pour ce festival.
    J'attends les dates de l'édition 2017, que je puisse savoir quand je peux prendre mes vacances, ou plutôt quand je ne peux pas les prendre ;-)
    Pas vraiment de suggestions, confiance aveugle dans la programmation, même si j'aime beaucoup le quintet avec piano de DVORAK !

  • #19

    Marie Menant (dimanche, 21 août 2016 00:40)

    Merci, merci à tous et à chacun ! Une fois encore les quatre concerts nous ont donné de purs moments de bonheur. Des interprétations remarquables, beaucoup d'émotion, de puissance, de virtuosité... et l'humour du conférencier.
    Pour l'édition 2017, l'Arpeggione et Notturno ?

  • #18

    Michèle Simonet - Luçon (mardi, 09 août 2016 00:48)

    Je n'ai pu assister qu'au concert de clôture mais quels moments de grâce avec Mozart (non, la flûte n'est pas un instrument mineur !), César Franck étonnamment moderne et que dire de cette majestueuse, magistrale, sublime, divine interprétation de Brahms ? Un seul regret ne pas avoir pu être présente les autres jours et surtout pour la nocturne de vendredi. Merci Mr Lénert d'apporter cette qualité dans nos provinces et à l'année prochaine

  • #17

    Neau. R (lundi, 08 août 2016 22:21)

    Le concert d'ouverture était varié et riche: 3 solistes de haut niveau, alto, flûte piano. J'ai apprécié la prise de parole et l'humour du flûtiste, la puissance, la précision et le sourire de la pianiste et la bonne entente entre madame le maire et P. Lenert ( 12 ans de collaboration !). Suggestion: quatuor de Debussy ou Ravel

  • #16

    catherine (lundi, 08 août 2016 08:23)

    Bravo à tous et toute

    Votre convivialité me réjouit.
    Votre jeu "ensemble" et "individuel" me transporte dans ce beau site qu'est le parc et l'église de Surgères.
    Peut-être un piano aux touches moins raides !!!!!!
    Revenez-nous avec d'autres enchantements; je vous fais confiance
    Merci et bonne route

  • #15

    Lafond (dimanche, 07 août 2016 14:53)

    Merci pour ces quatre concerts, de grande qualité, allant crescendo !

    Et si j'ai une suggestion : revenez l'année prochaine ! Nous vous attendons ! Et une bouteille de pineau des Charentes attend notre conférencier flûtiste...

    Cordialement
    Véronique et Patrick LAFOND
    Lafond.bodoin@gmail.com

  • #14

    couet (samedi, 06 août 2016 11:55)

    nous avons assisté à Surgeres au festival .nous le faisons depuis 9 ans ou nous sommes arrivés.nous sommes enchantés.les musiciens sont extraordinaires.nous apprécions leurs qualités.
    j.couet

  • #13

    R. Neau (lundi, 31 août 2015 10:57)

    Fidèle au rendez-vous de Sérénade depuis plus de 5 ans, j'ai bien aimé le concert du samedi et l'ambiance chaleureuse qui l'entourait. La proximité des artistes était un atout supplémentaire. J'ai trouvé la pièce de Frédéric Sans très accessible dans sa modernité. Longue vie à ce festival!

  • #12

    Marie MENANT (samedi, 29 août 2015 23:50)

    Bravo pour cette édition 2015 de Sérénade particulièrement réussie !
    Vos talents et votre joie complice de jouer ensemble éclatent dans ce lieux superbe, un vrai régal.
    Pour 2016, L'Arpeggione en effet, et Notturno. Et aussi des Nocturnes et Etudes de Chopin...il va falloir un jour de plus...;-) Merci !

  • #11

    Rémy (lundi, 24 août 2015 09:34)

    Remarquable cru encore cette année !
    Encore de magnifiques découvertes avec une grande qualité d'interprétation.
    Merci mille fois pour cette adorable attention pour la Romance, quel doux moment d'entendre ce si beau morceau dehors.
    Bravo à la municipalité d'organiser ce festival, et bravo à Pierre Lénert pour le choix de œuvres et des musiciens !
    A l'année prochaine j'espère, et pourquoi pas puisque vous nous demandez notre avis, un peu de Schubert comme le Trio op100 ou quelques lieders si vous emmenez dans vos valises un chanteur ou une chanteuse.

    Rémy (toujours accordeur...)

  • #10

    Anne PAILLÉ (vendredi, 14 août 2015 16:50)

    Merci encore pour ce beau festival, j'ai été la première surprise que vous rappeliez ma demande de l'an dernier ! j'avais oublié ! Donc, une suggestion pour l'an prochain ... J'ai pensé à l'Arpeggione. Je l'ai découverte grâce aux Tharaud-Queyras. Et cela a été un choc. Et puis, Monsieur Lénert, votre alto à une si belle voix, une petite transcription d'une suite pour violoncelle de Bach ?
    A l'année prochaines

  • #9

    thomas (mercredi, 12 août 2015 14:21)

    Bravo à tous les musicien (ne)s, programme très ludique, j'aime beaucoup les explications entre les morceaux, je ne me suis pas ennuyé. C'était très courageux de jouer avec une corde (c'est l'avenir avec toutes ces restrictions budgétaires !) AH ! la crise...Encore bravo et à l'année prochaine.

  • #8

    Isabelle (mercredi, 12 août 2015 12:04)

    C'est un rituel, chaque année de se rendre à cette jolie commune de Surgères (très propre) pour y retrouver des mucisiennes et des musiciens plein de charme, de complicité et virtuoses. Un immense regret de n'avoir pu écouter le quintette à deux altos de Mozart. Merci au Directeur artistique, Pierre Lénert et merci mille fois à Madame le Maire.

  • #7

    Gaelle et Frederic Jourdain (lundi, 10 août 2015 18:14)

    Comme chaque année, nous réservons nos soirées pour venir vous écouter. Quelle chance de vous avoir à Surgères ! Un grand merci pour la joie que vous nous procurez avec une mention spéciale à Frédéric Sans pour sa sonate qui nous a enchantée. Quand pourrons-nous l'entendre à nouveau ? A l'année prochaine.

  • #6

    Anne Gil (vendredi, 07 août 2015)

    Très joli concert ce samedi à Surgères. J'ai aimé ces regards emplis de joie, de plaisir et d'amour qu'on pu échanger les musiciens. J'ai vu briller des étoiles dans leurs yeux. Quant à moi leur joie m'a transportée et j'ai frissonné quand la musique est passée sur moi, en moi.

    Le duo alto orgue était aussi très beau. Merci au directeur artistique... et à tous ceux qui étaient à ses côtés !

  • #5

    rémy (mercredi, 03 septembre 2014 05:30)

    Merci pour cette nouvelle édition magnifique 2014 de ce festival.
    Ecore une année riche en découvertes ou en redécouvertes.
    J'espère vous retrouver l'année prochaine !!!
    Ps: pas du tout contre le fait d'entendre à nouveaux la romance de Dvorak pour piano et violon...

    Rémy ( accordeur...)

  • #4

    Anne PAILLÉ (mardi, 12 août 2014 12:04)

    Oui j' aime Sérénade. Vous nous avez demandé des suggestions pour les années venir. Eh bien pourquoi pas les 5 autres suites pour violoncelle ? Ou leur transposition pour alto ? Et ensuite les sonates et partitas pour violon ?
    Monomaniaque, moi ?... Mais Bach... Allez, à l'année prochaine.
    Ah, j'oubliais : le jardin sous la pluie, aussi !

  • #3

    Anne (dimanche, 05 août 2012)

    Comme d'habitude un festival de toute beauté.
    Cette année j'ai assisté à la nocturne, un moment de pure magie : la nuit tombait petit à petit, le piano brillait sous les figures de pierre, amicales, monstrueuses, parfois énigmatiques, le lion riait, la sirène s'était tue, le moissonneur s'était arrêté. Au loin vrombissait un scooter, des enfants parfois riaient, la brise passait comme une caresse, les arbres se découpaient en ombres chinoises. Et puis le piano égraina ses notes sous les mains délicates et passionnées de celle qui se soir transformerait l'objet en instrument, le meuble en artéfact doué de puissance, celle d’envoûter et de séduire celui échoué dans une chaise et de l’emmener au loin, de l'ancrer et de le fondre dans un lieu où se rencontre la nature, la pierre, l'art, la passion, la douleur, la création, la vie qui bat sourdement, et de tous les faire communier.

    Un moment magique.

    Un programme très beau, une interprétation sensible...Et deux "encore" magnifiques.

    Merci et longue vie au festival

    A l'année prochaine...Et bon vent!

  • #2

    Isabelle (mercredi, 27 juin 2012 16:23)

    Vivement le mois d'août, un régal des sens, dans une ambiance sympathique

  • #1

    Dominique (vendredi, 11 mai 2012 21:56)

    On se régale de venir vous écouter chaque année depuis que nous avons découvert le festival Sérénade. Merci à vous.